HISTOIRE DU VIGNOBLE

Les historiens ne sont pas tous d’accord sur les origines du vin en Bourgogne. Certains pensent que ce sont les Grecs qui développèrent la vigne au VIème siècle avant J.C. D’autres se réfèrent aux écrits d’Eumène datant de l’an 312 et attestant de la présence de la vigne.

C’est grâce aux moines à partir du Xème siècle que la vigne se développa réellement de même que les techniques de culture de la vigne et de vinification.

Au XIVème siècle ce sont les Ducs de Bourgogne qui étendent le vignoble. Ces vins étaient connus sous le nom de « Vins de Beaune ». C’est en 1395 que Philippe le Hardi, avec le souci de produire des vins d’élite, bons pour la santé, préconise le Pinot Noir et fait arracher certaines vignes de Gamay dans l’idée d’avoir des vins plus complexes et meilleurs à son goût. Ces mesures améliorent la qualité des vins qui seront servis à la table du Roi de France et du Pape. Le coût du transport des vins étant élevé à cette époque, il s’agissait de produire des vins qualitatifs assez chers pour couvrir les frais de transport. De fait les vins bourguignons avaient pour vocation l’excellence et c’est au XVème siècle que les moines classèrent les parcelles selon leurs sols et microclimats pour créer « les Climats ». De même ils entourèrent certaines parcelles de murs afin de les protéger des animaux : naquit alors la dénomination de « Clos ».

LE CLIMAT EN BOURGOGNE

Concernant le type de climat de la région, il suit trois grandes influences : méridionale, océanique et continentale. En général le climat est tempéré et les vignes bien orientées bénéficient d’un ensoleillement matinal qui prévient le risque de gel en hiver et permet d’atteindre une pleine maturité pendant l’été avec des températures autour de 20° en Juillet et Août qui favorisent l’épanouissement de la vigne. Autre atout climatique de la région : sa pluviométrie. C’est surtout entre Mai et Juin que s’accumulent les 700 mm de pluie moyens par an. Cela est idéal pour la vigne et notamment pour sa croissance pendant les périodes estivales.

Le fait est que ces terres viticoles sont sur coteaux permettant un meilleur ensoleillement donc une bonne maturation. De plus cette disposition inclinée permet à l’eau de s’écouler plus facilement. L’orientation des parcelles en général permet de ne pas être trop exposé aux vents d’Ouest porteurs d’humidité et de maladies.

Géographiquement, la Bourgogne se divise en deux grandes zones climatiques :

  • Le Sud-Est correspondant au Mâconnais où le climat est plus sec et chaud avec une influence méridionale.
  • Le Nord-Ouest correspondant aux régions de Chablis et du Grand Auxerrois dont l’influence climatique est semi-continentale.

LES SOLS

La typicité des sols en Bourgogne provient de leur dominante calcaire et sédimentaire, issue des dépôts marins de l’ère secondaire.

Les sédiments se divisent en deux catégories favorables à l’un et à l’autre des cépages majoritaires bourguignons. Pour les Chardonnay, les marnes blanches qui ont un effet positif sur le gras et la complexité des blancs. Pour les Pinot, les éboulis argilo-calcaires proférant aux vins une plus grande longévité et leurs fameux arômes subtils.

LES CEPAGES

Ces derniers cépages cités sont majoritaires en Bourgogne mais on y trouve aussi du Gamay Noir pour 11% des surfaces, du Pinot Gris de façon anecdotique tout comme le César. Pour les cépages blancs on trouve aussi de l’Aligoté à hauteur de 6% de la surface plantée, du Melon de Bourgogne planté à Vezelay et entrant en quantité réduite dans certains Mâcon blanc et des Crémant de Bourgogne. Quant au Sauvignon, il y en a 1% et on le retrouve dans l’AOC Saint Bris. De façon encore plus anecdotique, on trouve aussi du Pinot Blanc utilisé pour faire du Marsannay ou alors du Sacy blanc.

LES METHODES DE VINIFICATION

Pour vinifier les Pinots, rien ne vaut la méthode bourguignonne laquelle, contrairement au Beaujolais, se fait avec un égrappage total des raisins avant de les presser. Lors de l’encuvage les parties solides et le jus sont mis en macération pour extraire la couleur et les tanins. Cette macération s’accompagne d’un remontage pendant lequel le chapeau de marc est enfoncé dans le moût tandis qu’il est pompé et réintroduit plus haut en arrosant le chapeau. A l’aide des levures naturelles contenues dans la peau des raisins, le moût est mis en fermentation alcoolique et le sucre se transforme en alcool. Ensuite on décuve le vin, ou jus de goutte, et l’on récupère le marc qui est pressé en jus de presse. On assemble ensuite jus de presse et jus de goutte. On laisse ainsi décanter les particules les plus lourdes et l’on met le vin clair en fût en éliminant les bourbes. Commence alors la fermentation malolactique qui va diminuer l’acidité du vin et le stabiliser naturellement. Enfin viennent l’élevage puis la mise en bouteille après filtration.

Pour la vinification des blancs, vous pouvez vous reporter à celle des blancs du Mâconnais qui est très similaire.

LA CULTURE DU VIN EN BOURGOGNE

Si les vins de Bourgogne se dégustent, le patrimoine, la culture et l’art de vivre qui les entourent se partagent tout autant, cela vous donnera l’occasion de faire de l’œnotourisme et de découvrir les vins de cette belle région :

  • La Saint Vincent Tournante pendant le dernier week end de Janvier. Chaque année dans un village viticole bourguignon se déroulent des défilés des sociétés et confréries bourguignonnes. Le village retenu pour la fête est décoré et animé et c’est l’occasion de goûter la ou les cuvées de la Saint Vincent.
  • La journée des portes ouvertes à Savigny lès Beaune dans les domaines de l’appellation à la fin du mois de Mai.
  • Les Balades Gourmandes à Ladoix-Serrigny avec ses promenades dans le vignoble ponctuées de haltes gastronomiques et de dégustations se déroulent le 1er Dimanche de Juillet.
  • L’Eté des Côtes de Nuits-Villages se déroulent dans l’un des 5 villages de l’appellation, célébrant ses vins à la mi-Juillet.
  • La fête du Roi Chambertin se déroule début Septembre à Gevrey Chambertin pour faire découvrir cette appellation.
  • Et enfin la fameuse vente des vins des Hospices de Beaune le 3ème week-end de Novembre.

LE BOURGOGNE EN IMAGES